Logo Monkey Island Logo Caverne de Guybrush

Le Forum de la Caverne de Guybrush

Le Forum de la Caverne

Pour les pirates en quête d'aventure !

Nombre total de posts : 5930

La Caverne de Guybrush - Divers

Sujet : BD de pirates

68 messages
Le 18/06/2007 à 10h16
Utilisateur
avatar de Wee
Montpellier
Nb Posts : 36
Une update ! (une tous les deux ans, bah quoi, où est le problème ? Le temps est un concept relatif, à l'échelle cosmique c'est quoi, deux ans !)

Le titre du projet est Scales and Crossbones (jeu de mots, bien évidemment, sur Skull and Crossbones, "tete de mort et os croisés").

Avec dedans : des pirates gentils, des pirates méchants, des espagnols très méchants, des lézards géants, marins comme terrestres...

C'est pas du Monkey Island (y'a pas de telephone...) mais c'est pas de la reconstitution historique non plus.


------------------

Divers

Les théosaures

De theos (dieu) et saura (lézard). Race de lézards composée d'espèces très variées, découverts dans le Nouveau-Monde. Ce sont l'équivalent de nos dinosaures (mais je voulais pas employer le terme "dinosaure"), en légèrement différents (variations sur la disposition des cornes, etc), avec en plus des créatures mythologiques comme des serpents de mer, ou des "petits" serpents à plumes (les coatl) côtoyant les perroquets mais servant surtout à porter des messages rapidement entre les îles, une technique de communication héritée des aztèques et s'étant répandue parmi les occidentaux présents aux caraïbes.

Ils ont obtenu ce nom de "lézards-dieux" du à l'évidente stupeur qui frappa les conquistadors en découvrant pareilles créatures… De plus l'empire Aztèque est dirigé par le seul théosaure intelligent connu, Quetzalcóatl [à priori, LE Quetzalcóatl, mais ça pourrait tout aussi bien être une dynastie qui entretient le culte de l'immortalité génération après génération], qui possède le statut de dieu parmi eux.

---

L'Alianza Hispanoazteca

Lorsque les conquistadors tentèrent de piller et d'asservir les précolombiens, ils se heurtèrent à une résistance imprévue : ces "primitifs" avaient une société très organisée et qui plus est étaient gouvernés par un dieu vivant. De nombreux combattants des deux factions moururent avant qu'une trêve soit établie. Les aztèques n'avaient pas plié, et les espagnols ne pouvaient gagner sans payer un prix considérable en sang. Un accord commercial fut d'abord signé. Les espagnols voulaient l'or que les Aztèques avaient en quantité et auquel ils n'apportaient pas la même valeur. En échange ils obtinrent des technologies de toutes sortes, la roue par exemple, qui révolutionna leur mode de vie.

Puis, lorsque les autres nations du Vieux Monde décidèrent enfin de s'intéresser à l'endroit, l'accord commercial se doubla d'une alliance politique, et l'Alianza naquit. Il s'agit de l'entité la plus puissante de l'époque. A travers leurs alliés aztèques (qui se sont étendus bien au-delà du Mexique, à la différence du vrai monde) les espagnols ont donc virtuellement la mainmise sur toutes les côtes continentales bordant les caraïbes, ainsi que le Golfe du Mexique. Si par contre les îles leur posent problème, c'est que Quetzalcóatl a toujours refusé, au fil des siècles, d'amener son peuple sur l'eau conquérir ces petits territoires. Ils ne se sont pas non plus étendus en Amérique du Nord, par refus aussi du grand serpent à plumes. Ils possèdent par contre une bonne portion de l'Amérique du sud, et ont assimilé toutes les autres cultures voisines.

---

Les Vaudous

Descendants d'esclaves affranchis ou en fuite, ou anciens esclaves eux-mêmes, les vaudous ont gagné leur liberté par la force de leur magie mystérieuse, mêlant anciens rites africains, croyances religieuses occidentales déviées, et, d'après les rumeurs, d'étranges connaissances occultes obtenues parmi les populations des sauvages locaux.

Ils sont diabolisés afin de dissuader les esclaves en service de les rejoindre. Ce n'est pas une tache très difficile puisque les vaudous peuvent effectivement être des personnes terrifiantes. Ce n'est un secret pour personne que le Capitaine Steam a pactisé avec eux, et qu'ils l'ont bien volontairement aidé à devenir le monstre qu'il est.

Cependant il serait faux de limiter les vaudous à ceux qui se sont laissé ronger le c½ur par la haine et le ressentiment envers leurs anciens maîtres et bourreaux. Il existe de nombreuses communautés qui ne demandent qu'à vivre en paix dans les îles, et qui apportent assistance à ceux qui le demande.
- Excuse-moi, aurais-tu un cousin qui s'appelle Sven?
- Non, mais j'avais un coiffeur qui s'appellait Dominique.
----
Casse-toi, Fester.
----
C'est la fin pour toi, mon petit pote en pantalon.
----
Un seau plein d'boue! Et il est à moi, A MOI!
Le 18/06/2007 à 10h17
Utilisateur
avatar de Wee
Montpellier
Nb Posts : 36
Personnages

Ryan Destine

Ryan Destine est le capitaine de la Tempérance. Fille de colons anglais sans histoires, c'est son oncle Thomas qui l'a lancée sur la voie de la piraterie. Lorsqu'elle était petite et qu'il rentrait visiter en cachette sa famille, il la faisait rêver avec ses histoires de chasse au trésor et duels au sabre... Le père de Ryan n'aimait pas l'influence qu'avait son frère sur sa petite fille mais n'avait pas le coeur d'empêcher la fillette de voir son seul oncle, qui la rendait si heureuse avec les petit cadeaux qu'il ramenait de ses aventures.

Ryan quitta finalement son foyer peu après ses seize ans et s'engagea dans la marine royale. Son désir secret, cependant, était que le navire soit un jour attaqué par Thomas, afin de pouvoir enfin rejoindre son oncle le pirate et vivre avec lui ses aventures.

Ce n'est pas exactement ce qui arriva. Les bateaux sur lesquels elle navigua livrèrent essentiellement bataille aux espagnols et aux français, et Ryan apprit à combattre comme n'importe quel autre matelot, lorsque l'abordage devenait inévitable. De part sa nature ouverte, elle avait de bonnes relations avec ses camarades [note : on considère que dans cet univers, la présence d'une femme à bord n'est pas mal accueillie], et n'eut pas de problème à subir la hiérarchie militaire pendant les quelques quarante et un mois durant lesquels elle servit sous le pavillon britannique.

Le dernier bateau sur lequel elle navigua, le HMS Pendragon, était commandé par le Capitaine Susan Blackthorne, une femme déterminée entre autres à nettoyer les eaux de l'infestation pirate. Ryan prit par à l'attaque de quelques bateaux, mais ils ne croisèrent jamais la Tempérance. Vite lassée de combattre ceux qu'elle voulait rejoindre, elle profita d'un abordage pour se glisser à bord du vaisseau ennemi, un corsaire français, le Tragedia.

Son capitaine, Florimond de Saint-Supplice, parvint à faire sortir son navire des griffes des anglais et prit le large. Ryan sortit volontairement de sa cachette et demanda à parler au capitaine : elle souhaitait aller avec eux jusqu'au prochain havre pirate et y chercher des informations sur son oncle. Florimond écouta son histoire. Il avait déjà croisé le fer avec Thomas Destine, et comptait parmi ses ennemis. Il se comporta cependant en gentleman avec sa nièce et accepta la requête de la jeune fille, qui travailla comme n'importe quel mousse jusqu'à l'arrivée sur l'Isla del Ignorante (« Île de l'Ignorant », appelée ainsi car selon une vieille plaisanterie pirate, seul celui ignorant tout de la navigation peut se tromper assez pour y arriver... C'est ainsi qu'elle aurait été découverte par un pirate espagnol qui cherchait à rallier Santo Domingo)

Au bout de quelques jours, Ryan apprit que son oncle était porté disparu depuis des mois, et que son équipage privé de capitaine ne faisait plus parler de lui. Ses rêves s'écroulèrent autour d'elle, son ambition de rejoindre son oncle n'était soudain plus que poussière... elle commença à boire sa paye de matelot et devint une épave sale et hagarde, traînant dans les tavernes chaque nuit, dormant dans l'île au petit bonheur, ou avachie sur la jetée à regarder les vagues d'un air vide. Elle n'essaya jamais de chercher un équipage avec qui repartir sur les mers, tout était terminé avant même d'avoir commencé.

C'est ici qu'il est envisagé de commencer l'histoire, trois mois après son arrivée sur l'île. Elle ne croit plus en rien, et rien n'est susceptible de changer ça. Mais un bateau vient d'arriver à Puerto Perdido et quelqu'un va de porte en porte à la recherche d'une certaine Ryan Destine...

Mais il est en fait prévu qu'après le moment où l'homme (Monsieur Brown, l'ancien second de son oncle) la trouve et lui offre le commandement de la Tempérance, on fasse un bond de quelques mois dans la narration. Ryan a maintenant les yeux rouges, signe de malédiction vaudou (j'ai en tête un rudimentaire découpage de plans pour montrer le changement de couleur). La malédiction lui vient car elle a insulté une mama-vaudou à un moment, étant bourrée, et l'autre lui a jeté un sort mineur. Maintenant si elle se soule, elle glisse progressivement dans le monde des morts à chaque degré d'ébriété. [c'est l'idée de base, l'effet de la malédiction peut changer, mais je pense qu'on peut faire quelque chose avec son habilité à parler aux morts où carrément à interagir avec eux… et le désagréable inverse]
- Excuse-moi, aurais-tu un cousin qui s'appelle Sven?
- Non, mais j'avais un coiffeur qui s'appellait Dominique.
----
Casse-toi, Fester.
----
C'est la fin pour toi, mon petit pote en pantalon.
----
Un seau plein d'boue! Et il est à moi, A MOI!
Le 18/06/2007 à 10h18
Utilisateur
avatar de Wee
Montpellier
Nb Posts : 36
Susan Blackthorne

Capitaine du HMS Pendragon, Susan est une fille de bonne famille qui naquit à la demeure familiale des Ethelbridge en Angleterre. Ce n'était pas un garçon manqué bien qu'elle avait du caractère. Elle avait une passion pour les théosaures, ces "Lézards-Divins" du Nouveau Monde, dont les espagnols disaient que l'un des représentants co-dirigeait l'Alianza Hispanoazteca. Lorsque la propriété brûla dans une querelle avec une famille noble voisine, les Ethelbridge partirent aux caraïbes avec le reste de leur fortune. Profitant du changement d'air et exploitant la période d'adaptation de ses parents à leur nouvel environnement, Susan entra dans une école de sous-officiers de la Royal Navy.

Dans la marine elle retrouva Edward Blackthorne, plus âgé qu'elle et fils d'un gouverneur anglais, qu'elle connaissait enfant lors de ses brefs retours en Angleterre et qu'elle aimait beaucoup puisqu'il la faisait rêver de ces mers lointaines où elle vivait à présent. Ils redevinrent proches, puis s'aimèrent et se fiancèrent. Ils menèrent leurs carrières en parallèle, Susan faisant partie d'expéditions d'exploration tandis qu'Edward, capitaine, avait maille à partir avec l'Alianza et surtout les corsaires et les pirates. Il était cependant connu pour résoudre les problèmes avec ces derniers plus pacifiquement (certains diraient de manière discutable) que la normale.

Edward avait des problèmes qu'il gardait pour lui quand ils décidèrent enfin de se marier. Il semblait plus empressé que d'ordinaire. La cérémonie à l'Eglise enchanta Susan, et ils se connurent pour la premier fois durant la nuit de noce. Le lendemain à peine, Edward était assassiné. Autour de lui gisaient deux pirates qu'il avait pu tuer avant de succomber au reste de ses assaillants. Sur le corps, on retrouva quelque chose qui allait hanter Susan : la marque noire, symbole de mort dans le monde des pirates. La présence du morceau de papier noirci prouvait que d'une manière ou d'une autre, Edward avait des liens spéciaux avec la piraterie. C'était une disgrâce potentielle, mais les investigations ne donnèrent rien et l'affaire fut abandonnée. Susan quant à elle découvrit qu'elle était enceinte de la seule nuit passée avec son mari et donna naissance à un fils, Keith.

Restée dans la Navy, elle devint capitaine au bout de quelques années et obtint ainsi le commandement de son propre navire, le HMS Pendragon. Fini pour elle l'exploration et les missions de paix avec les indigènes : elle était devenu une femme dure dont l'activité principale devint le nettoyage des eaux de la menace des théosaures marins et des flibustiers qu'elle tenait pour responsables de son veuvage.


---

Keith Blackthorne

Fils de Susan et Edward, Keith était sensé étudier dans un cabinet de notaires : sa mère refusait de le voir prendre la mer. Bien entendu, elle était peu souvent présente sur leur île, ce qui offrit au jeune homme de nombreuses occasions de se compromettre dans les troquets du port avec des individus hauts en couleurs. Il s'engagea ainsi dans la marine "marchande" auprès d'équipages qui lui avaient été "recommandés". Il ne révéla à personne que son but était de découvrir qui avait fait tuer son père, et pourquoi ils avaient signé leur acte avec la Marque Noire. Il apprit l'existence de la "Chambre", une organisation de type mafieuse travaillant dans l'ombre de la piraterie elle-même, mais le nom hérité de son père lui ferma de nombreuses portes et il cessa de fouiner avant de trop se faire remarquer.

Lors d'une mutinerie à bord du navire sur lequel il était, le Preator, il prit le commandement et ramena le bâtiment au port anglais le plus proche. Contre l'amnistie de l'équipage, et faisant jouer le prestige de son nom de famille, il obtint une lettre de créance qui fit officiellement de lui un corsaire. A présent, sa mère s'est accommodée, bien obligée, du fait que son fils a désobéi et court les mers. Il ne lui a pas parlé de la Chambre et continue son enquête à petits pas, entre deux missions. Le Praetor sert parfois d'escorte aux marchands qui peuvent le payer.
- Excuse-moi, aurais-tu un cousin qui s'appelle Sven?
- Non, mais j'avais un coiffeur qui s'appellait Dominique.
----
Casse-toi, Fester.
----
C'est la fin pour toi, mon petit pote en pantalon.
----
Un seau plein d'boue! Et il est à moi, A MOI!
Le 18/06/2007 à 10h19
Utilisateur
avatar de Wee
Montpellier
Nb Posts : 36
Capitaine Steam

De son vrai nom Raymundo Xicohtencatl Guiterez, de père commerçant espagnol et de mère aztèque, Raymundo a eut une sale enfance de métis. Son père aimait sa mère, mais a toujours eut une attitude méprisante envers son fils, bien souvent simplement pour faire "bien" devant ses compatriotes. Raymundo a tenu bon malgré tout. Quand un parti aztèque dissident, opposé à l'Alianza, attaqua le comptoir commercial où il vivait avec ses parents, ils se retrouvèrent dans la misère, et son père ruiné rejeta la faute sur tous les aztèques. Il aimait encore sa femme donc retint un peu sa fureur sur elle, mais l'enfant n'eut pas cette chance. Battu, il fuit sur un bateau et mena une vie médiocre de mousse martyrisé par l'équipage. Mais il encaissait. Le travail le muscla, les brimades l'endurcirent, le soleil le tanna. Il monta en grade, ne faisant jamais parler de lui en mal.

Un jour il mena une mutinerie sur le navire pirate où il servait comme second, et devint capitaine du navire. Raymundo commençait son ascension. Mais il ne serait resté qu'un pirate parmi les autres sans le coup d'éclat qui marqua son nom au fer rouge dans l'esprit de tous les marins des caraïbes, honnêtes comme pirates. Raymundo avait bien observé le capitaine, repéré ses contacts, leurs personnalités, tout ce qu'il fallait savoir pour en faire ses contacts. Ils faisaient partie de la face la plus noire de la piraterie, et bien peu lui tinrent rigueur de sa traîtrise envers le capitaine précédent. Il obtint donc une information qui semblait anodine à tout le monde mais dans laquelle il repéra la chance de sa vie.

Dans quelques jours allait être sabordé un prototype "non-viable" de la Royal Navy. Une sorte de bateau à propulsion nouvelle. Aucun des pirates ne s'intéressait même de savoir quelle était cette propulsion ratée. Raymundo, lui, décida de voler le prototype. Il savait qu'il devait le faire. Il monta rapidement l'opération, sachant que les meilleurs plans étaient les plus simples. Il passa un marché avec la population vaudou de l'île, et le jour dit attaqua le port.

Les anglais n'étaient pas préparés à cela. Les pirates de Raymundo firent un carnage sur les docks, tandis que les vaudous semaient la panique en ville, mobilisant la garde. Cela permit à Raymundo de grimper à bord avec ses hommes, kidnappant l'ingénieur qui avait conçu le bateau et qui était là pour assister au sabordage de son bébé. Se montrant très persuasif, le métis arracha au pauvre homme comment fonctionnait l'engin… C'était un moteur à vapeur, le seul de son espèce à jamais avoir été construit.

La raison pour laquelle le projet était abandonné était du à l'impossible demande qui était imposée à l'équipage pour que tout fonctionne. Rudimentaire, le moteur était excessivement gourmand en combustible, et dans la salle des machine régnait une atmosphère inhumaine. Durant les phases de test, quatre hommes étaient décédés par accident, par suffocation ou par fatigue, et une dizaine d'autres tousseraient toute leur vie. Vu les résultats déplorables pour un tel prix, les anglais avaient abandonné toute idée d'exploiter la "vapeur". Cela ne fit pas reculer Raymundo. Ils quittèrent le port en brûlant toutes les parties combustibles non-essentielles du navire. Le vent était de plus avec eux, et le bateau pourvu de voiles prit le large.

L'horreur ne s'arrêtait pas là. Raymundo interrogea longtemps l'ingénieur puis le tua quand il décida qu'il savait tout sur l'engin. Puis ils mouillèrent près d'une île vaudou et il s'entretint longuement avec le sorcier. Une solution fut mise au point. Raymundo fit immoler la totalité de son équipage dans un rite qui ensorcela la machinerie. A présent, le foyer fonctionnerait en brûlant des idoles vaudoues spécialement préparées, dans une quantité bien moindre que le bois originellement requis. Raymundo devint le Capitaine Steam en dérision envers les origines du navire. Steam prit comme équipage exclusivement des noirs, des mulâtres et des métis comme lui, à part pour son second, une certaine Marie Charbonneau au nom prédestiné, une française blanche aux origines inconnues et à l'âme aussi noire que la sienne.

Le Devil's Due écume les mers avec son équipage venu de l'enfer. Les colonnes de fumées noirâtres et veinées de vert vomies par ses cheminées tordues glacent le sang de ses proies, et la terreur qui frappe les équipages et perturbe leur organisation compense sa vitesse moindre. De plus Steam a apprit à utiliser les avantages d'avoir des voiles et un moteur : il peut utiliser des tactiques plaçant les bâtiments attaqués à contrevent, ce qui donne au moteur à vapeur du Devil's Due un avantage tragique. Les rares survivants ont juré avoir vu des formes détaillées onduler dans la fumée, des visages hurlants se dissipant dans des tourbillons fantomatiques.
- Excuse-moi, aurais-tu un cousin qui s'appelle Sven?
- Non, mais j'avais un coiffeur qui s'appellait Dominique.
----
Casse-toi, Fester.
----
C'est la fin pour toi, mon petit pote en pantalon.
----
Un seau plein d'boue! Et il est à moi, A MOI!
Le 19/06/2007 à 22h47
Modérateur
avatar de Lambo
Ile de Jambalaya
Nb Posts : 605
Ouah dis-donc c'est déjà assez précis tout cela. Tu as réfléchis à tout cela pendant ces deux ans écoulés ? Tu as sorti quelques planches d'essai aussi ?
Monkey Island 2 restera à jamais le meilleur jeu du monde !
Le 27/06/2007 à 18h57
Utilisateur
avatar de Wee
Montpellier
Nb Posts : 36
Bah quand j'aurais enfin quelqu'un pour dessiner, ouais je sortirais des planches :D

Sinon pendant deux ans bah j'ai glandé sur plusieurs idées. C'est par cycles en fait (vu que je suis tout seul j'arrive jamais à me fixer)

Là en ce moment c'est de nouveau les pirates. mais je me fait aucune illusions, si je trouve pas de dessinateur dans 2 mois je passerais à autre chose...
- Excuse-moi, aurais-tu un cousin qui s'appelle Sven?
- Non, mais j'avais un coiffeur qui s'appellait Dominique.
----
Casse-toi, Fester.
----
C'est la fin pour toi, mon petit pote en pantalon.
----
Un seau plein d'boue! Et il est à moi, A MOI!
Le 07/07/2007 à 17h29
Utilisateur
avatar de Wee
Montpellier
Nb Posts : 36
Il semblerait que j'ai une dessinatrice... 8-) MOTIVEE... 8-) 8-) Et qui aime mon univers 8-) 8-) 8-)

Je vous tiens au courant, voici déjà son premier essai pour Ryan (ne blamez pas sur elle le sale décor, c'est moi qui l'ai rajouté)

http://www.dark-g.com/galerie/albums/userpics/10002/Ryan_Pilly_sepia.jpg
- Excuse-moi, aurais-tu un cousin qui s'appelle Sven?
- Non, mais j'avais un coiffeur qui s'appellait Dominique.
----
Casse-toi, Fester.
----
C'est la fin pour toi, mon petit pote en pantalon.
----
Un seau plein d'boue! Et il est à moi, A MOI!
Le 07/07/2007 à 22h49
Modérateur
avatar de Asumbaa
Paris
Nb Posts : 1224
Joli 8)
Si je puis me permettre, tout de même un détail : marin, c'est un métier assez physique, elle peut pas être toute maigre ta Capitaine. Un peu plus de muscles serait plus crédible sans pour autant lui enlever du charme ;-)
"Tu restes muet devant mon sens de la répartie !"
Le 07/07/2007 à 23h50
Utilisateur
avatar de Wee
Montpellier
Nb Posts : 36
...Dit la personne avec une Elaine squelettique en avatar :-D
- Excuse-moi, aurais-tu un cousin qui s'appelle Sven?
- Non, mais j'avais un coiffeur qui s'appellait Dominique.
----
Casse-toi, Fester.
----
C'est la fin pour toi, mon petit pote en pantalon.
----
Un seau plein d'boue! Et il est à moi, A MOI!
Le 08/07/2007 à 00h42
Modérateur
avatar de Asumbaa
Paris
Nb Posts : 1224
Oui, je m'en suis rendue compte juste après avoir posté :-D Mais n'empêche !
"Tu restes muet devant mon sens de la répartie !"
Le 08/07/2007 à 11h27
Utilisateur
avatar de Wee
Montpellier
Nb Posts : 36
Non mais je comprends très bien ce que tu entendais par là. j'en parlerais avec elle, mais à priori l'univers restant quand meme imaginaire, ca ne devrait pas choquer.
- Excuse-moi, aurais-tu un cousin qui s'appelle Sven?
- Non, mais j'avais un coiffeur qui s'appellait Dominique.
----
Casse-toi, Fester.
----
C'est la fin pour toi, mon petit pote en pantalon.
----
Un seau plein d'boue! Et il est à moi, A MOI!
Le 09/07/2007 à 05h09
Utilisateur
avatar de Thordelan
St-Jean de Luz
Nb Posts : 222
Oui, et puis entre nous, Helaine, à part se faire enlever et mettre des baffes à Guybrush, j'l'ai pas vu naviguer des masses, je sais pas si on peut la considérer comme un marin 8-D
Flugulbru zuik pluttz mekp ? khuil plop mek fiut !
Le 10/07/2007 à 11h38
Utilisateur
avatar de Monkey island
Nb Posts : 192
oui je suis d'accord avec septic , c'est vrai que je n'ai jamais vu elaine naviguer!

sinon Wee ,tres beau dessin! bonne chance pour la suite!
Marco......pollo!!!!!!!
Le 11/07/2007 à 00h41
Utilisateur
avatar de Blondebearb
Ile des Pirates
Nb Posts : 80
Même chose !! Continue, l'ami... Bonne chance à toi, et tiens-nous au courant ! :-)
"Jyesebi_è' ? efertbcebfb !"
(humour slave)
Le 15/07/2007 à 11h04
Utilisateur
avatar de naruto-julien
konoha
Nb Posts : 23
;-)Moi actuellement le 30 aout C'est mon aniv' et je vais probablement obtenir Bd creator.
Avec tout les ressource Monkey island je vais en faire une BD.
J'vous enverais le 1er tome dès que possible ^^;-)


Ce n'est maintenant plus qu'une question de temps guybrush...
Millenium gamers from Konoha!!!

Naruto-julien
Le 18/07/2007 à 14h58
mimie
pti mouss
vous qui etes tous inspiré,y a t'il une personne qui pourrait me trouvant une phrase en thermes de pirate pour dire a des gens de ne pas abuser de l'alcool. c'est pour mon mariage. le theme tourne autour des pirates
Le 18/07/2007 à 23h47
Modérateur
avatar de Asumbaa
Paris
Nb Posts : 1224
Salut,

Ben les pirates ont plutôt tendance à abuser du grog :)
Je ne vois que le trio "Ça se voit que l'alcool t'a imbibé le cerveau." - "Si tu crois me vaincre en titubant !" - "Je bois pour pouvoir tolérer les gens comme toi." qui correspond au thème, mais tu vas un peu plomber l'ambiance :-D
"Tu restes muet devant mon sens de la répartie !"
Le 20/07/2007 à 00h10
Utilisateur
Entre 1991 et 2001 !
Nb Posts : 68
" Boire on aborder les navires : il faut choisir ? " :-D

(Meilleurs voeux de bonheurs à l'heureux couple ; espèrons que nous aurons beaucoup de petits pirates 8-D )
En avant bande de singes à trois têtes !
Le 12/11/2007 à 15h38
Guybrush
Bd de pirates
Salut tout le monde, depuis Wikipédia je suis tombé sur ce site et cela m'a rappelé tant chose et de bon moments passé sur les Monkey :-) que j'ai créé un compte.

J'ai vu que toi Wee, tu cherchais un dessinateur pour ta Bd et que tu en avais trouvé un, c'est cool. J'ai pas eu le temps de lire ton scénar, mais j'avoue que cela m'intéresse beaucoup. Je dessine un peu (pas du même niveau que ta dessinatrice, je gribouille on va dire) alors si vous avez besoin d'un coup de main n'hésites pas à me le dire.

J'ai lu récemment l'intégrale de Capitaine la Guibole et franchement ca m'a bien dépaysé...je vous le conseille...:-D

Guybrush
Le 11/03/2008 à 14h53
Utilisateur
avatar de Wee
Montpellier
Nb Posts : 36
Salut les gens ! un p'tit coucou de Liberty Island, capitale de la nation pirate. Tout en trainant dans les bars de Port Defiant, je pense à vous.

Pour la BD, c'est comme d'habitude en stand by au niveau dessinateur/trice, la derniere n'a jamais donné suite à mon... second mail. Pas mal hein. Surtout qu'elle avait fait un dessin, c'est pas comme si elle n'avait rien fait sans oser me dire que bon ben, elle me lachait. Enfin bref ! Yoho yoho, hauts les coeurs moussaillons, il en faut plus pour couler un vieux loup de mer.

Je n'ai pas arrêté le travail sur l'univers. il s'affine à un rythme régulier, dernièrement j'ai eu un sursaut de créativité et je me suis remis à lire enormément... peut-etre que le cycle infernal "2 mois d'inspiration, un an à ne rien faire" est brisé ? Donc, au final, meme sans dessinateur en vue, je travaille le monde, et je viens de commencer à le faire jouer en jeu de rôle sur table.

C'est très stimulant, je vous le dis !

Voila voila. je déplore que ce forum soit, mh, comment dire, aussi vivant que Lechuck... dans le second jeu... (si vous voyez ce que je veux dire) mais je ne l'oublie pas pour autant. De plus, ben, il date d'avant que je devienne incapable de m'intégrer à un forum. Sans doute pour ca que je passe régulièrement (meme sans poster).
- Excuse-moi, aurais-tu un cousin qui s'appelle Sven?
- Non, mais j'avais un coiffeur qui s'appellait Dominique.
----
Casse-toi, Fester.
----
C'est la fin pour toi, mon petit pote en pantalon.
----
Un seau plein d'boue! Et il est à moi, A MOI!

La Caverne de Guybrush - Divers

Sujet : BD de pirates

68 messages
Aller à la catégorie