Chapitre 1 : La deuxième guerre d'Enroth

Des yeux. Des centaines de ces monstres créés par ce taré d'Agar. Autour d'eux, ces maudits piafs, comme on les appelle dans le régiment. Cela fait plus de deux mois que les armées d'Enroth luttent contre les forces d'Agar, et il semble qu'aujourd'hui les forces du bien vont se faire écraser. Au centre de cette armée de démons trône Agar en personne, enchâssé dans le pire cauchemar des commandants comme des soldats d'Enroth : le Béhémoth. Un immense Golem fait d'os, dans lequel Agar prend place pour partir au combat. Il lui donne une force et une résistance incroyables, et cette puissance combinée aux sorts d'Agar permet au Béhémoth de vaincre à lui seul une armée.

Sans le soutien des plus puissants héros d'Enroth, ceux qui, il y a bien des années, ont vaincu les Keegan, la bataille semble perdue. Les héros auraient été aperçus près de Port Libre, ce qui signifie qu'ils ne pourront rejoindre le château Ironfist en moins de huit jours. Les forces du bien ne tiendront pas jusque là. Même les puissants remparts du château ne pourront retenir Agar aussi longtemps. Quant à Archibald, son aide a été inutile face aux connaissances de la terrible liche.

Les rangs ennemis commencent à s'agiter. Les créatures d'Agar prennent leur envol, et commencent à pilonner les défenseurs. Les créneaux explosent sous les boules d'énergie pure des yeux volants. Certains gardes deviennent fous et attaquent leurs alliés ; d'autres, pris de panique, préfèrent se jeter à la mer du haut de la colline. D'autres encore restent immobiles, paralysés par les monstruosités d'Agar. Olof n'en peut plus. Il a été engagé plus de force que de gré dans l'armée, avec une dizaine d'hommes sous ses ordres. Ces hommes sont morts à présent, et lui ne doit sa vie qu'à une chance insolente, qui, il le sait, ne durera pas. Il commence à chercher un endroit où fuir lorsque le ciel s'assombrit autour de lui. Il lève les yeux et voit... Un œil de folie ! Il ne cherche même pas à comprendre et plonge des remparts dans la cour. Le tir magique le frôle. Dans la cour, il trouve d'autres hommes aux prises avec des abominations d'Agar. Il tire son épée et vient à leur secours. Il n'ont même pas fini de débarrasser la cour de ces monstres que d'autres arrivent, suivis par des yeux volants. Sous une avalanche de sorts, les hommes se replient dans l'enceinte même du château.

Agar regarde avec amusement le château s'écrouler, ses défenseurs mourir les uns après les autres. A l'abri dans son invincible armure d'ossements, il s'approche, et fauche une tour d'un coup de poing, faisant tomber une dizaine de gardes. Son rire résonne dans les os du béhémoth, et il en est amplifié, donnant un son que les gardes ne connaissent que trop bien, celui qui signifie qu'ils vont mourir sur l'heure. Cela lui a pris dix ans pour réaliser son projet. Beaucoup plus rapide que prévu, grâce à la découverte de puissants grimoires magiques, des traités de nécromancie avancée... Son Béhémoth est parfait. Indestructible, incontrôlable, impossible à arrêter. Il lève à nouveau son poing gigantesque, et se prépare à frapper de nouveau, mais il ne peut pas : le bras droit du Béhémoth a explosé dans une gerbe d'os.

Olof regarde avec stupeur la... chose qui vient de le sauver en désintégrant les yeux volants qui tentaient de massacrer les gardes du château. Une grosse boule métallique, surmontée d'une boîte métallique elle aussi, d'où sortent deux tubes, qui crachent des tirs dont la puissance dépasse tout ce que l'on peut imaginer. Il en avait entendu parler lors de ses études à Port Libre. Un terminateur : les invincibles gardiens du centre de contrôle, utilisant des armes dont les technologies sont aujourd'hui perdues. Il voit alors quatre silhouettes majestueuses se détacher dans la brume. Engoncés dans leurs solides armures d'or, portant chacun un puissant fusil blaster, ils répandent la mort parmi les monstres d'Agar, tels des dieux vengeurs, venus au secours des défenseurs d'Enroth. Il avait, comme tout le monde, énormément entendu parler d'eux : Jerec, le plus grand des champions du royaume, capable de trancher un dragon en deux d'un seul coup ; Lyna, la mage guerrière la plus habile d'Enroth, elle fait pleuvoir les flèches sur ses adversaires. Natalya, la seule femme à avoir obtenu le titre convoité de Héros, dont l'habileté à la lance n'est plus à prouver, et Manta, le plus puissant des mages d'Enroth. En magie élémentale, même le seigneur Newton ne fait pas le poids face à lui. Ils sont donc arrivés à temps. Olof ignorait par quel miracle, ni comment ils avaient réussi à plier les terminateurs à leur volonté.
Les autres soldats se sont rassemblés autour du roi Nicolaï 1er, qui a à présent dix-neuf ans, et se bat comme un lion pour préserver son royaume de la folie d'Agar. Les héros chargent, tous les hommes d'Enroth à leur suite. Les tirs de blaster annihilent les yeux volants et les volatiles démoniaques par centaines, et les troupes du royaume se battent de toutes leurs forces, leur moral décuplé par l'arrivée de ces puissants héros. En désespoir de cause, Agar charge avec son Béhémoth et toutes ses troupes droit sur "les quatre". Laissant leurs terminateurs éradiquer la piétaille ennemie, les héros concentrent leurs tirs sur le béhémoth mais les sorts d'Agar lui permettent de protéger sa création.

Pour qui se prenaient-ils, ces héros de pacotille ? Leurs armes étaient peut-être supérieures, mais il allait leur montrer ce que dix mille ans d'histoire de nécromancie avaient mis au point. Son puissant Béhémoth était désormais protégé contre leurs tirs, et il allait pouvoir les écraser, foi d'Agar.

Le seigneur Jerec empoigne son épée richement décorée, brillant d'une lueur surnaturelle, frappe la jambe du Béhémoth. Agar n'avait manifestement pas pensé que ces histoires de dragon tranché en deux étaient vraies, car il n'avait pas pris la peine de protéger son monstre contre les attaques physiques. "Ton orgueil causera ta perte, Agar !" hurle Jerec, tandis que le Béhémoth s'écroule, la jambe amputée. Natalya se charge du bras restant, et le Béhémoth est définitivement mis hors d'état de nuire. Agar s'en extirpe rapidement et envoie aux Héros ses sorts les plus puissants, mais ils ne font que rebondir sur les puissantes armures. "Inutile , déclare Lyna, ton règne de terreur est terminé, car nous allons bannir ton âme, ici et maintenant." Avant qu'il n'ait le temps de bouger, Natalya l'a saisi et plaqué au sol, appuyant la bouche de son fusil blaster contre son corps.
"Vengeance, pour mon père, et tous les autres paladins que tu as tué dans ton laboratoire minable", s'écrie-t-elle.
Puis elle tire, encore, encore et encore. Le corps squelettique d'Agar est totalement désintégré, et Manta aspire son âme dans un talisman, puis la bannit à tout jamais dans l'éther.

Leur maître mort, les troupes d'Agar se désintègrent, la magie qui les animait n'existant plus. Enroth a été sauvée de son plus grand péril depuis l'arrivée des Keegans, grâce au courage de ses défenseurs, et à celui des quatre grands Héros. Les terminateurs regagnent le centre de contrôle, prêts à défendre le royaume en cas de danger. Les héros repartent le soir même, pour aller lutter contre une nouvelle menace à l'est, continuant sans cesse leur quête pour faire régner la paix sur le monde.

Olof regarde avec fierté la décoration qu'on lui accroche sur la poitrine. Il vient d'être promu capitaine de la garde personnelle du roi. Après avoir vu la puissance de ces héros, il a décidé de suivre leur exemple, et de lutter pour le bien.
Il a continué ses services dans l'armée, puis a été affecté à la garde du roi, où son intelligence et sa maîtrise des armes lui ont permis de monter en grade. Il regarde avec nostalgie les remparts, l'endroit où il a vu pour la première et la dernière fois ces vaillants héros.

"Je reviendrai !!! je trouverai un moyen de revenir dans le plan matériel !! je trouverai un réceptacle, je le jure sur mon nom ! Je me vengerai, ou je ne m'appelle plus Agar !!"

Retour haut