Chapitre 4

"Eh bien allons-y !" s'écria Lycass, lançant des flammes qui embrasèrent toute la salle. Mais les héros, protégés par leurs armures magiques ignorèrent son sort et préparèrent leur attaque. Lyna envoya une incinération sur l'assassin, qui disparut, pour réapparaître juste derrière elle, et porter un coup avec son trident. Elle fut sauvée de justesse par un réflexe de Jerec, qui plongea devant elle et para le coup de sa puissante épée. Lycass disparut à nouveau, et attaqua les héros les uns après les autres. Ceux-ci, remis de leur première surprise, paraient avec brio chacune de ses attaques. Enfin Jerec parvint à lui porter un coup, du manche de son épée.
"Je ne suis pas dupe, j'ai bien vu que tu te contentais de te déplacer très rapidement. Tant que ce n'est pas de la magie, je serai capable de contrer ta technique facilement.
- Alors je vais utiliser la magie", rétorqua Lycass en préparant son coup invincible. Il détestait l'utiliser aussi rapidement, mais il devait à tout prix gagner ce combat. Les armures et armes de ces héros allaient se retourner contre eux, et ils seraient morts avant même de comprendre ! Il concentra son pouvoir, puis le lança sur leurs armures. A sa grande surprise, le métal ne réagit pas à son appel. Leurs armures ne changèrent même pas de forme.
"Je ne suis pas stupide non plus, se moqua Natalya. Manta, Lyna et moi, on a bien réfléchi sur ta technique, et nous avons réussi à créer un collège de sorts : les sorts d'acier. Voici notre première création : mémoire du métal. L'objet métallique protégé par ce sort ne peut être déformé, ni fondre, ni se briser, et ce tant que le lanceur du sort est vivant !
- Alors je n'ai qu'à te tuer !" cria Lycass en la chargeant, amassant en même temps que son coup son énergie magique.

Son coup fut dévié par le bouclier de Natalya, mais ses sorts atteignirent leur but. Natalya recula, des flammes recouvrant toute son armure. Tandis que Lyna se précipitait pour lui lancer un sort d'eau et éteindre le feu, Manta commença un duel de sorts avec l'assassin, tandis que Jerec sondait son adversaire, tentant de trouver une faille dans sa garde avant de porter une nouvelle attaque. Les deux mages étaient de force égale, et tous deux commencèrent à s'épuiser, leurs incinérations, haleines de dragon et autres implosions étaient soit stoppées soit déviées par leurs boucliers magiques, et ruinaient les murs du vieux manoir. Jerec chargea, suivi de près par Natalya qui avait repris des forces et était bien décidée à se venger. Lycass para leurs deux coups en même temps, et ils restèrent longtemps figés ainsi, le premier qui tenterait un mouvement laisserait une ouverture à son ou ses ennemis. Manta chargea à son tour, sa dague fusa vers le visage de l'assassin, qui parvint à la parer elle aussi, in extremis. Ils étaient ainsi tous les quatre bloqués, laissant le champ libre à Lyna. Celle-ci prépara discrètement une flèche, puis bondit, et la tira dans l'épaule de l'assassin. Le puissant trait traversa le corps de Lycass, et éclata les vieilles pierres du mur. Lycass fut projeté par la force du trait, ce qui laissa le temps à Manta et Lyna de lancer un ultime sort, un éclair concentrant leurs deux puissances magiques. Lycass s'effondra sur le sol, et ne se releva pas.
"Je pense qu'il est inutile de vérifier s'il est mort, dit Lyna, personne ne peut survivre à un éclair aussi puissant.
- De toutes façons, s'il est vivant, il n'ira pas loin avec un bras en moins ! Ta flèche a complètement explosé son épaule ! répondit Natalya.
- Mouais... J'aimerais quand même bien savoir où est Archibald ! grommela Jerec.
- Et moi j'aimerais sortir d'ici !"

Après le trousseau était accroché un petit parchemin. Sur celui ci était noté :
"Si vous lisez ceci, c'est probablement que vous m'avez battu. Archibald est à la Fourmilière. Quel meilleur terrain pour étudier la flétrissure ! Si je suis encore vivant après votre passage, pourriez-vous, quand vous l'aurez battu, car vous y parviendrez si vous avez triomphé de moi, me ramener le parchemin qu'il garde sur lui ? Il contient les secrets de la vie après la mort. Je voudrais l'utiliser pour retrouver mon apparence originelle ! Je vous ai menti, ce n'est pas la pratique de la nécromancie qui m'a rendu comme cela, c'est un sort de nécromancie d'Archibald. Je voudrais retrouver mon corps, ne plus être un vieillard ! Puisque j'ai été battu, Archibald va probablement me bannir. Je voudrais réparer mes méfaits, mais sous son service, j'étais constamment surveillé par ses espions. Si vous me rendez mon corps, j'accepterai de me faire juger, et j'accepterai la peine que le roi me donnera, quelle qu'elle soit.
Lycass"

"Eh bah dis donc, un sacré numéro celui-là ! Dommage qu'il soit mort... Il aurait pu être un chouette type... compatis Natalya.
- Le moment n'est plus aux regrets, il faut encore se débarasser d'Archibald, rappela Lyna."

Quelques jours plus tard, ils étaient devant la Fourmilière. Ce lieu avait été le théâtre de la dernière bataille de la guerre contre les Keegans, et il serait celui de la derniere bataille contre Archibald. Celui-ci les attendait, assis tranquillement sur le socle du réacteur détruit.
"Ca faisait longtemps, très chers héros ! leur lança-t-il, un rictus moqueur sur les lèvres.
- Epargne-nous les politesses, on est là pour te flanquer une raclée !
- Je doute que vous y arriviez... Vous n'êtes rien pour moi !" répondit Archibald.
Il leur envoya une série de boules de feu destructrices, et bientôt les murs de la fourmilière furent criblés de cratères. Jerec frappa Archibald de son épée, mais il l'arrêta de sa main nue, puis lui lança un éclair qui l'envoya rouler contre un mur. Les coups de Natalya ne furent guère plus efficaces, et même sa protection magique fléchit devant l'avalanche de sorts d'Archibald. Alors qu'elle allait céder, Archibald fut interrompu par des boules de feu qui fonçaient droit sur lui. Il les évita facilement, mais elles changèrent de direction, et foncèrent droit sur le plafond. Celui ci explosa dans une gerbe de gravats, qui retombèrent lourdement à l'intérieur. Lyna utilisa la magie de l'air pour les dévier vers Archibald, qui disparut momentanément sous une avalanche de pierres. L'énorme monticule de pierres trembla, et finalement éclata, révélant un Archibald très en colère, bien décidé à écraser ces imbéciles de héros qui le gênaient dans ses projets. Il concentra son énergie une nouvelle fois, pour écraser les deux imbéciles restants. Les deux grosses brutes étaient hors de combat. Alors qu'il s'apprêtait à lancer son fameux emprisonnement sombre, une pluie de météores et une d'étoile lui tomba dessus, sans qu'il la voie venir. Il s'écroula sur le sol.
"Tu comprends, maintenant, l'utilité de détruire le plafond ? se moqua Manta.
- Toujours pas !" hurla Archibald en se relevant, la rage décuplant sa résistance.
Il envoya à son tour une pluie de météores, mais Manta les arrêtait avec sa barrière magique, tandis que Lyna ripostait. Archibald se replia dans le fond de la pièce, tandis que derrière lui, Natalya et Jerec se relevaient lentement. Mais ils ne l'attaquèrent pas. Au contraire, ils chargèrent Lyna et Manta, qui, surpris, baissèrent leur garde, ce qui permit aux deux combattants de leur infliger de belles blessures.
"Quoi ? Mais pourquoi nous attaquent-ils ? cria Lyna en fuyant sous les assauts de Natalya.
- La nécromancie ne consiste pas seulement en le réveil des morts. C'est avant tout une magie d'invocation et de possession. Ils sont toujours inconscients, mais je contrôle leurs esprits ! triompha Archibald. Vous n'oseriez pas tuer vos amis, non ?
- Pas besoin de ça !" s'écria Manta en envoyant un éclair sur ses compagnons possédés, qui s'écroulèrent sur le sol. "Et voilà !", se réjouit-il.

Son triomphe fut de courte durée, car Jerec et Natalya se relevaient lentement, et attaquaient à nouveau. Impossible de les tuer, impossible de s'en débarrasser, il allait falloir combattre un adversaire supérieur avec cette gène. Manta lança une nouvelle série de météores sur Archibald, tandis que Lyna tenait les possédés à distance. Mais ceux-ci revinrent tout naturellement vers leur maître, qui les regarda encaisser les puissants sorts, bien à l'abri sous sa protection magique.
"Ordure ! Il s'en sert comme bouclier pour qu'on ne puisse plus l'attaquer !
- Eh oui ! Et maintenant, vous allez vous laisser tuer bien gentiment ! jubila-t-il."
Ses météores suivants tombèrent droit sur Lyna qui s'écroula, inconsciente, avant de se relever, possédée à son tour. Manta resta seul face à Archibald et ses trois compagnons. Evitant les coups de Jerec et Natalya et les flèches de Lyna combinés aux sorts d'Archibald, il ne lui restait pas suffisamment de temps pour contre-attaquer ou fuir, et ils le savaient tous deux. Une inattention le fit trébucher sur le socle du réacteur, et une flèche de Lyna l'atteignit dans la jambe, puis une boule de feu d'Archibald le fit s'écrouler par terre. Celui-ci l'attrapa négligemment par la gorge, le souleva, et lui dit calmement : "Tu seras le premier à mourir, pour mon futur règne !" Alors que sa vision se brouillait, il aperçut une forme floue derrière Archibald, et l'étreinte de celui-ci se deserra complètement, le laissant tomber au sol.
Retrouvant peu à peu ses esprits, il vit ses compagnons de nouveau libres de leurs mouvements, Archibald se tenant le bras, et celui qu'il pensait avoir tué quelques jours plus tôt dans le manoir de Corlagon, Lycass. Celui-ci s'approcha d'Archibald à une vitesse incroyable, et lui colla un objet sphérique contre le corps. Archibald hurla de douleur, de rage et de dépit, sa puissance magique étant absorbée par cet objet, une relique que tous croyaient perdue durant la guerre de succession. Lançant négligemment l'absorbeur à Natalya, il dit :
"Mettez moi celui-là dans votre cachot le mieux protégé, mais sans gardes. Il n'a plus sa puissance magique, mais il lui reste son arme la plus redoutable : le mensonge." Sur ce, il récupéra un parchemin dans la ceinture d'Archibald et le lut, lançant enfin le sort qui lui permettrait de retrouver son apparence normale. Il redevint lui-même, un jeune homme de vingt ans (plutôt beau garçon selon Lyna...). Tous quittèrent la Fourmilière, pour rentrer à Ironfist, où Archibald fut enfermé. Lycass fut innocenté de ses actes, mais refusa d'être nommé Chevalier pour services rendus à la couronne :
"Je préfère partir dans les autres zones de conflit. J'ai décidé que pour réparer mes crimes, je chasserais le mal partout où il se terrera. Je vais commencer par les royaumes du nord, ensuite je verrai. On ne me reverra probablement plus jamais ici...
- Fais comme tu l'entends, mais tu seras toujours le bienvenu ici, lui répondit Nicolaï.
- Mais dis-moi, pourquoi est-tu allé dans la Fourmilière ? Et comment ton bras a-t-il guéri en si peu de temps ? lui demanda Jerec.
- Ahhh ça... Eh bien, disons que le corps que m'avait donné Archibald n'avait pas que des inconvénients : il avait une prodigieuse capacité de régénération. Je vais devoir faire attention maintenant, mais je me sens nettement mieux dans mon vrai corps ! Hmm et si je suis allé à la Fourmilière... Disons que c'est une sorte de pressentiment ! répondit-il simplement."
Ainsi partit ce vaillant guerrier, l'assassin devenu champion de la lumière, celui qui avait, par son action héroïque, achevé la deuxième guerre de succession.

Retour haut