Chapitre 1 : La fuite rebelle

Irtoko et ses hommes marchaient depuis des jours entiers. Trois jours auparavant, le fils d'une des rebelles, Arkandiel, avait été capturé par les Terrakis, car sa faim avait surmonté sa méfiance. Suite à cet événement tragique, Irtokos, le chef provisoire de ce regroupement de rebelles, avait tenu un discours à ses hommes, interdisant de s'éloigner du groupe. La disparition du petit garçon n'avait en rien affecté ses sentiments, mais si les captures se faisaient plus nombreuses, les Terrakis pourraient les suivre à la trace. Ainsi, avec les rares (anciens) membres militaires de Hurkacie, il renforça l'arrière et l'avant du cortège afin d'avoir une masse compacte.
Même avec ces décisions fort sages, ça ne réglait pas le problème de la nourriture : les fruits de la forêt ne suffiraient pas à nourrir tous les réfugiés indéfiniment. Il leur fallait de l'aide. Mais qui ! Les Hurkois avaient fait l'erreur de s'enfermer dans cette vallée, coupant ainsi le contact avec leurs anciens alliés. Ils marchaient donc, vers une destination inconnue. Ils savaient que, avant tout, plus ils s'éloignaient du château assiégé, plus ils étaient en sécurité.

Retour haut