Les chemins se séparent

Caao fit éclater son aura quelques instants. Si ce qu'il pensait était juste, Harper devrait très vite se manifester.
Harper ressentit une vibration dans l'air. Il aurait reconnu ce phénomène entre mille. Caao ! Il venait de lui envoyer un signal. Harper se retourna, regardant si les autres avaient senti quelque chose. Ce n'était pas le cas. Il se mit en marche doucement vers la sortie, son capuchon cachant toujours son visage.

Caao s'envola très rapidement au-dessus de l'entrée de la grotte, pour prendre par surprise celui qui en sortirait. Il vérifia que son ombre n'était pas visible puis attendit patiemment.

Harper était heureux de revoir la lumière du jour. Lorsqu'il fut sorti, un doute l'étreignit. Et si Caao le confondait avec un autre ?

Harper n'eut pas le temps de réfléchir. Quelque chose, ou plutôt quelqu'un, lui fondit dessus par derrière et lui passa vite une dague sous la gorge. La dague de Caao.
"C'est moi." murmura Harper.

Caao desserra son étreinte, gardant cependant la dague appuyée sur la gorge de Harper. Puis, il lui ôta son capuchon. Lorsqu'il l'eut reconnu, un intense sentiment de soulagement l'envahit, et il rangea sa dague dans son petit fourreau.

Harper se retourna pour vérifier qu'aucun des hommes de la grotte n'avait remarqué l'étrange scène, avant de repousser Caao sur le côté, leur permettant ainsi de discuter tranquillement.
"Comment m'as-tu reconnu ? demanda Harper en se massant la gorge.
- Ton aura. Noire et impénétrable. Trop impénétrable, répondit Caao.
- C'est donc ça, dit Harper. Il va falloir que nous nous dépêchions, avant qu'il n'arrive.
- Qui ça ?
- Celui qui dirige les opérations. Un mage noir du nom de Flendar Jorden. Vois ce que vous pourrez trouver sur lui. Il cherche un certain Melian, et veut lui soutirer des informations, mais je ne sais pas à propos de quoi. Wilma pourra peut-être vous aider.
- Wilma ? Bon, si tu le dis. Bien. Et toi ? Qu'est-ce que tu vas faire ?
- Je suis obligé de rester ici, et je ne pourrai donc pas vous transporter. Ce Flendar m'a également demandé de trouver deux hommes pour garder l'entrée de la grotte, avant qu'il ne revienne, cette nuit. Toi et Terry pourriez faire l'affaire. Ça permettrait de surveiller ce qui ce passe ici. Et Terry pourrait inspecter de plus près la préparation du rituel.
- Tu te rends compte qu'on va s'enquiquiner pendant quatre jours !
- Je sais bien, mais nous n'allons pas mettre la mission en péril pour une histoire de deux pauvres soldats que je n'aurai pas recrutés !
- Comme tu voudras. Mais au fait, comment es-tu entré ici ? Où as-tu trouvé cette cape ?
- Sur un gars qui sortait de la grotte cette nuit. Je l'ai assommé, et confié à la bonne garde de Glen, le maître de la Guilde des Alchimistes. Puis j'ai pris sa place. J'ai eu beaucoup de chance d'avoir pu tromper son maître.
- Mais, Glen, c'est un alchimiste, pas un geôlier ! Ce gars peut certainement utiliser la magie !"
Harper rit bruyamment :
"Tu ne connais pas Glen. C'est l'un des meilleurs Clercs de ce monde ! Il maîtrise l'Esprit autant que la Lumière, mon prisonnier ne lui posera certainement aucun problème. Mais bon, il faut que quelqu'un puisse se rendre là-bas dès que possible pour l'interroger.
- Et alors, Terry et moi, on fait quoi ?
- Vous achetez des cottes de mailles, des épées et des boucliers, ainsi que des casques qui couvrent votre visage. Prenez de la camelote, pas de choses clinquantes. Et vous venez ici à pied. Tâchez de dissimuler vos auras, sinon, Jorden aura vite fait de vous découvrir. Et vous ne me connaissez pas. Au fait, maintenant, je m'appelle Kern.
- D'accord. À tout à l'heure, Kern."
Caao partit en courant, et s'envola ensuite vers le village.

Revee, Terry et Jezebel commençaient à s'impatienter. Cela faisait plus d'une heure maintenant que Revee avait trouvé le message de Caao. Certes, il lui fallait du temps pour aller jusqu'à la grotte. Mais quand même ! Ils avaient envie de participer, mais ils étaient obligés d'attendre le retour de Caao avant de pouvoir décider quoi que ce soit.

La porte de la taverne s'ouvrit brusquement et bruyamment. Tous trois tournèrent la tête vers l'entrée. C'était seulement un habitué, venu boire une pinte d'ale. Quelle déception ! Ils s'échangèrent quelques regards mornes, puis la porte de la taverne s'ouvrit à nouveau. Caao venait enfin d'arriver ! Il se dirigea directement vers eux, et s'accouda à leur table :
"Alors ? fit Jezebel avec une pointe d'excitation dans la voix.
- Harper est là-bas, il a usurpé l'identité d'un gars qu'il a emprisonné à Eau Claire.
- Donc il est coincé là-haut ? demanda Terry.
- Qui ?
- Harper.
- Ah oui. Il ne peut plus sortir de la grotte. D'ailleurs, il a besoin de deux gars pour garder l'entrée. Ce sera toi et moi, Terry.
- Mais... commença Terry.
- Pas de mais. On prend de quoi avoir l'air crédible et on se barre d'ici.
- Et nous on va s'embêter pendant quatre jours ? s'inquiéta Revee.
- Non. Il va falloir que vous fassiez des recherches.
- Quel type de recherches ?
- Harper veut savoir qui est Flendar Jorden. C'est le type qui dirige les opérations. Il veut aussi obtenir des informations de la part d'un certain Melian. Il faut qu'on sache qui il est aussi. Et notre prisonnier, il faut l'interroger aussi. Il s'appelle Kern. Il est sous la bonne garde des Alchimistes.
- Melian... C'est très vieux comme nom... dit Revee d'un air songeur.
- Eh bien commence par là, répliqua Caao. Bon, Terry, tu es prêt ? On y va ?
- Euh... répondit celui-ci, sans conviction.
- Et comment on va à Eau Claire ? demanda Jezebel.
- Il faut demander à Wilma, répondit Caao en se tournant vers Revee.
- Wilma ? réagirent en chœur Jezebel, Terry et Revee.
- Qui c'est celle-là ? ajoutèrent Jezebel et Terry.
- Une amie, dit Caao. Bon, allez Terry, on est partis."

Terry se leva, et tous deux quittèrent précipitamment la pièce. Jezebel était décontenancée.
"Tu connais cette Wilma, Revee ?
- Oui. Un peu. C'est une amie de Harper. Enfin, c'était, si je me souviens bien.
- Alors on va demander à une femme qui n'est plus l'amie de Harper de nous emmener, nous, alors qu'elle ne nous connaît pas, un peu partout sur Enroth, sans qu'on puisse lui dire pourquoi ?
- C'est bien ça, oui. Enfin, je l'ai quand même rencontrée une fois, me semble-t-il.
- Une fois ? Nous voilà bien avancées, dit Jezebel en faisant la moue.
- Ne sois pas si pessimiste, Jezebel. Je suis sûre que Wilma acceptera de nous aider.
- Gratuitement ? J'en doute.
- Nous n'avons pas le choix. Nous n'avons que quatre jours pour comprendre ce qui ce trame dans cette maudite grotte et pour trouver la meilleure stratégie à utiliser lors de la nuit décisive.
- Tu as certainement raison. Mais comment comptes-tu la contacter ? On ne sait même pas où elle peut bien être !
- Espérons que son esprit n'est pas trop occupé..." dit Revee avec un sourire malicieux.

Terry et Caao sortirent lentement de l'armurerie. Ils portaient maintenant chacun une cotte de mailles, un bouclier et un casque, et ils avaient une épée accrochée à la ceinture. Ils étaient méconnaissables. Ils avançaient d'un pas lourd et gauche, tenant leur bouclier maladroitement, leur armure ralentissant chacun de leurs mouvements. Caao avait tenu à garder son armure de cuir sous sa cotte de mailles, ce qui n'arrangeait rien.
"Et on va là-bas comme ça ? demanda Terry, qui transpirait déjà sous sa lourde armure.
- On va voler un peu, mais il faut qu'on nous voie arriver à pied."

Terry soupira. Soudain, il réalisa qu'il n'avait jamais volé de sa vie. Mais il était trop tard pour prévenir Caao. Celui-ci se rapprocha de Terry, manquant par la même de lui tomber dessus, puis il lança le sort de Vol. Il lui prit le bras, et tous deux s'envolèrent. Ils étaient déjà au-dessus des maisons de Kriegspire lorsque Terry dit, le visage blêmissant à vue d'œil :
"Euh... Je crois que je préférerais y aller à pied.
- Trop tard. Ne regarde pas en bas, et pense à autre chose." répondit Caao, énervé.

Une trentaine de minutes plus tard, ils se posaient. Terry avait supplié Caao tout le long du visage d'atterrir, menaçant de lui vomir dessus. Finalement, il ne s'était rien passé de grave. Mais Terry était encore livide. Caao riait.
"C'est bon ? T'es content maintenant ?" demanda Caao en lui donnant une tape dans le dos.

Terry ne répondit pas et se contenta de tousser.
Ils se mirent à marcher – le verbe correct serait plutôt tituber – en direction de la grotte.

Revee se concentra sur l'esprit de Wilma, qu'elle connaissait seulement de loin. Elle pria pour que celle-ci ne soit pas trop occupée, car leur lien serait très faible au début. Soudain, elle sentit une réponse, et elle bondit sur l'occasion :
"Wilma Cook ?
- Oui, c'est moi. Qui êtes-vous ?
- Je suis désolée de vous importuner de si bonne heure. Je suis Revee Botania, nous nous sommes déjà rencontrées, me semble-t-il.
- Revee Botania... dit Wilma. Oui, je me souviens de vous, effectivement. Que me voulez-vous ?
- J'aurais besoin de votre aide. Vous êtes une Gardienne de la Porte, n'est-ce pas ?
- Absolument. Vous voudriez que je vous transporte quelque part ?
- C'est cela. Nous aurions besoin de vos services plusieurs fois, d'ailleurs.
- Nous ? Harper est avec vous ?
- Non, pas Harper. Enfin, oui... mais, là non... Je vous expliquerai une fois que nous serons réunies, si cela ne vous embête pas ; enfin, ce sont des informations sensibles.
- Je vois. Vous savez cependant que mes services ont un coût, je suppose.
- Oui, oui. Vous serez payée.
- Bien. Où êtes-vous ?
- A Kriegspire, dans l'auberge.
- J'arrive."

Revee se tourna vers Jezebel. D'un signe de tête, elle lui fit comprendre que Wilma avait accepté, et elles sortirent de la taverne pour accueillir Wilma dès que celle-ci arriverait. Ce qui se produisit quelques minutes plus tard. Wilma Cook salua Revee et Jezebel, et leur demanda directement :
"Où devons-nous aller ?"

Caao et Terry arrivèrent à la grotte après une bonne heure de marche. Ils étaient déjà épuisés, et il était seulement midi. Un soleil de plomb frappait l'entrée de la grotte, et aucun des deux n'était enjoué par l'idée de devoir rester planté là, à attendre, surveiller et cuire sur place. Mais Harper l'avait décidé, et au moins, ils seraient sur place si un problème se présentait.

Harper les sentit arriver et sortit promptement de la grotte. Il les posta à chaque côté de l'entrée, les rafraîchit un peu, et leur ordonna de lui informer de tout ce qui se passerait par la suite. Il devait surveiller ce qui se passait dans la grotte, jusqu'au retour de Flendar Jorden. Terry lui demanda à voir l'intérieur de la grotte, pendant que le chef n'était pas là. Harper accepta, mais il fallait trouver un prétexte pour que cela ne paraisse pas suspect.
"J'ai mieux, dit Terry. Échangeons les rôles un instant."

Ce qu'ils firent immédiatement. Terry se recouvrit de la cape, puis entra dans la grotte. Voyant tous les visages se tourner vers lui, il cria :
"Eh bien ! Remettez-vous au travail !"

Tous obéirent, laissant à Terry le soin d'étudier les signes déjà inscrits sur le sol. Un rituel sombre était en train de se préparer. Très sombre, même. Trop sombre, peut-être. Ce n'était pas le rituel de la Nuit Éternelle. Il en était sûr. Il se pencha sur les inscriptions à l'intérieur du pentacle. Terry y lut le nom d'Alphrus, et des symboles qui désignaient le sang, la fougue, et l'esprit. Il ne comprit pas la signification de tout ceci. Il y réfléchirait. En tout cas, c'était un rituel sombre, qu'il fallait empêcher. C'était suffisant pour le moment.

Terry sortit de la grotte sans un mot, et remit la cape à Harper.
"Alors, qu'as-tu appris ?
- C'est un rituel qui n'est pas celui de la Nuit Éternelle. Je n'en sais malheureusement pas plus. Ça vise à ramener Alphrus parmi nous, mais pas de la façon dont nous le pensons.
- Hmm... Bizarre, dit Harper. Eh bien, nous avons tout notre temps pour réfléchir, désormais. Masquez vos auras, à présent. Ce serait du gâchis si Jorden vous découvrait maintenant."

Puis Harper abaissa son capuchon sur la tête et entra. Terry et Caao l'entendirent crier un coup, puis s'échangèrent des regards complices. Ils attendaient impatiemment de pouvoir tuer ces gens. Rien ne les retiendrait lorsque viendrait la nuit fatale.

Wilma, quelque part dans Eau Claire, cherchait de quoi s'occuper pendant que ses clients avaient leurs petites affaires secrètes à régler. Dans une cave de la Guilde des Alchimistes, Revee répétait sa question :
"Pourquoi étais-tu dans cette grotte, Kern ?"

Le garçon s'entêtait à ne pas répondre. Il ne leur dirait rien, un point c'est tout. Glen, à sa grande surprise, ne l'avait pas encore sondé mentalement. Tant qu'il ne mettrait pas sa menace à exécution, ils ne pourraient rien tirer de lui.
"Tu te crois trop fort pour nous, peut-être ? demanda Jezebel. Voyons voir si tu connais bien la magie de la souffrance."

Elle entra dans la cellule et s'assit à côté de lui. Elle ferma les yeux et attendit. Kern ne comprit pas ce qu'elle faisait. À vrai dire, Revee et Glen non plus. Kern éprouvait un malaise à voir cette femme d'une telle beauté juste à côté de lui ; elle semblait tellement douce et dure à la fois. Tellement menaçante que sa beauté n'en était que plus effrayante, mais elle paraissait aussi tellement vulnérable. Il aurait pu l'étrangler. Mais les deux autres mages auraient vite fait de l'en empêcher.

Il ne se passait rien. Que voulait-elle ? Kern avait beau réfléchir, il ne comprenait toujours pas. Ne faisait-il pas plus chaud, tout à coup ? Et là encore ? Kern commençait à transpirer. Sa résistance naturelle à la chaleur le protégeait un peu, mais si cela continuait comme ça, il n'allait pas pouvoir tenir le coup bien longtemps. Vicieux, cette torture.

De leur côté, Revee et Glen commençaient à avoir un peu chaud. La chaleur continua à augmenter, et Kern comprit que Jezebel ne s'arrêterait pas tant qu'il ne parlerait pas. Son obstination à se taire était donc inutile.
"Qu'est-ce que vous voulez ? se décida-t-il enfin à dire.
- Ce qu'on veut ? fit Jezebel en ouvrant les yeux et en se tournant vers lui. Savoir qui tu es, d'où tu viens, pourquoi tu étais dans cette grotte. Nous voulons juste te connaître. Alors, qui es-tu ?
- Eh bien... Mon nom est Kern Zelle. Je veux apprendre les magies du Feu et de l'Ombre pour devenir un puissant sorcier. Et dans cette grotte, je suivais mon maître.
- Bien ! dit Jezebel sans baisser la chaleur qui émanait d'elle. Tu es donc sorti de cette grotte. Pour quoi faire ?
- Pour remplir ma mission.
- Quelle mission ?
- Trouver Melian.
- Et qui est-il ?
- Je n'en sais rien. Tout ce que je sais, c'est qu'il est à Port Libre.
- Et tu n'as pas d'informations plus précises ?
- Absolument pas, répondit Kern.
- Mensonge, dit calmement Glen, qui le fixait du regard.
- Dans les égouts... se résigna Kern. Un passage secret qui mène à Melian. Mais je n'en sais pas plus, je n'ai jamais pu y aller.
- Mais, tu saurais nous conduire là-bas ? continua Jezebel.
- Peut-être. Mais ce serait trahir mon maître.
- Ton maître mourra dans peu de temps. Tu n'as aucune crainte à avoir de lui.
- Il mourra ? demanda Kern en riant. Comment pouvez-vous en être aussi sûre ?
- Parce que nous le tuerons, répliqua Jezebel avec son sourire le plus machiavélique. Peut-être même que ce sera moi."

Cette affirmation refroidit considérablement Kern. Alors comme ça, ces mages allaient tenter d'assassiner son maître. Et ils semblaient assez puissants pour le faire. Peut-être allaient-ils aussi faire échouer le rituel qui devrait ramener Alphrus à la vie. Alors, qu'allait-il devenir ? Pourrait-il jamais devenir un puissant mage noir, comme son maître le lui avait promis ? Pas si Alphrus ne revenait pas. Il fallait empêcher que le rituel ne soit perturbé. Mais, de là où il était, il ne pourrait rien faire.
"Très bien, dit Kern, je vous y emmènerai.
- Excellent, dit Jezebel en se levant. Nous pouvons partir, maintenant."

Elle sortit de la pièce la première, et murmura à Revee :
"Et pour Wilma ? Qu'est-ce qu'on lui dit ?
- Je crois qu'il faut lui révéler la vérité." répondit la Grande Druidesse dans un souffle.

Kern sortit à son tour de la cellule. Glen lui jeta à nouveau un sort d'Esprit Faible. "Voilà, il ne vous dérangera pas pendant vingt-quatre heures entières. Cela devrait suffire."
Glen murmura également à Jezebel, qui passait juste à côté de lui :
"Ce garçon a de grands pouvoirs pour son âge. Ne le sous-estimez pas, et rapportez-le-moi avant la fin des effets du sort."
Jezebel lui fit signe qu'elle avait compris, et elle sortit de la guilde, accompagnée de Revee et Kern. Wilma les attendait.

Il faisait froid dans les égouts de Port Libre. Jezebel avait juste activé sa Torche, qui leur permettait de mieux voir, et se refusait à les réchauffer, pour masquer leur présence le plus possible. Wilma, à qui Revee avait raconté toute l'histoire, tua un rat qui s'approchait d'elle par derrière. Kern, que Jezebel tenait par le bras, menait la petite troupe dans les canalisations humides et sombres. Revee sentait qu'ils allaient vers le Sud-Est. Par où allaient-ils sortir ? Soudain, Kern s'arrêta devant un mur sans intérêt.
"C'est là, dit-il.
- C'est un mur. Tu connais le moyen de passer ?
- Oui." répondit-il simplement.

Il appuya sur trois briques différentes, et le mur s'ouvrit dans un grincement assez insupportable. Les murs de la petite pièce qui s'ouvrit devant eux étaient faits de matières qu'ils ne connaissaient pas. Au plafond, il y avait une petite trappe. Revee l'ouvrit, et une petite échelle de corde tomba. Revee regarda ce qu'il y avait au-dessus, mais elle ne vit rien. Puis elle monta lentement sur l'échelle, bientôt suivie par Kern, Jezebel et Wilma.

Retour haut