Chapitre 10

Le soleil à peine levé, les quatre compagnons se dirigeaient déjà vers le sud. Ce fut Coran qui sur la route, aperçut un homme blessé. Il fit signe au reste du groupe qui approcha prudemment le malheureux.
- Il est salement amoché, remarqua Kagain.
En effet, l'homme portait des traces d'atroces brûlures sur le visage.
- Nous devrions aider cette hirondelle égarée... suggéra Haer'Dalis.
Kagain porta un regard noir au demi-démon qui feignit l'ignorer.
- Comment te sens-tu ? demanda Coran au blessé.
L'homme prit quelques secondes avant de répondre :
- Je ne souffre pas, mais je ne vois plus rien et je meurs de soif, s'il vous plaît, aidez-moi !
- Qu'est ce que ça nous apporterait de l'aider ? dit Saukuriel. Ce n'est pas en soignant les manants qu'on rattrapera les esclavagistes !
- Mais quel égoïste ! s'emporta Coran. Tu devrais avoir honte !
- Si vous m'aidez, proposa le blessé, je peux vous dire où ils sont allés.
- Eh ! Vous tapez pas dessus vous deux ! Il commence à être intéressant là ! brailla le nain pour couvrir la voix des deux elfes. Comment t'appelles-tu ? demanda t-il au blessé.
- On m'appelle Sergo, émit l'homme qui toussa violemment.
- Je vous rappelle qu'aucun d'entre nous n'est guérisseur... fit remarquer Haer'Dalis.
- J'ai peut-être quelques chose pour lui, grommela Saukuriel.
L'elfe noir ouvrit son sac de voyage : il contenait trois potions magiques dont deux étaient des potions de soin. Le drow en prit une et la tendit à l'homme. Après l'avoir avalée, ses plaies se refermèrent, laissant d'affreuses cicatrices. L'un de ses deux yeux demeura d'un blanc laiteux, mais l'autre guérit suffisamment pour qu'il puisse voir à nouveau.
- Maintenant parle ! ordonna le jeune mage.
- Donnez-moi d'abord à boire, supplia l'homme.
- Non, coupa le magicien, tu va nous dire où tu as vu les esclavagistes !
Voulant se venger d'Haegan, l'homme raconta ce qu'il savait :
- Ils doivent les avoir amenés à Athkatla. Dans les bas quartiers, il y a un bâtiment dont la façade à été construite à même un ancien navire. Il est très facile à reconnaître. C'est toujours à cet endroit que les esclaves sont amenés avant d'être vendus. Si vous préférez vous infiltrer à l'intérieur sans être vus, il y a un passage secret dans l'auberge la Couronne de Cuivre qui mène aux égouts. En suivant les conduits, vous arriverez au repaire de ceux que vous cherchez...
L'homme toussa bruyamment et redemanda à boire.
- Eh mais dis-moi, toi ! dit sèchement Kagain. Comment t'es au courant de toutes leurs combines ?!
- Je... Je faisais partie du groupe. Mais ils m'ont abandonné alors je veux les faire payer !

Le nain donna un violent coup de pied dans les côtes de l'homme, qui hurla. Coran les sépara tout en rappelant au nain l'aide précieuse qu'avait fournie le traître.
Ils donnèrent donc de l'eau à Sergo. Par la suite, ce dernier marcha un bout de chemin avec eux puis décida de rester au premier village qu'ils croisèrent. En cours de route, Saukuriel insista auprès d'Haer'Dalis, pour que celui-ci lui apprenne le sort qu'il avait utilisé contre les orcs au pont de Flamevin. Il s'agissait d'un sortilège appelé spirale offensive. Le drow réussit à le mémoriser et à l'utiliser dans un combat à l'amiable contre le barde et finalement, c'est sous un magnifique coucher de soleil que le groupe arriva à Athkatla. Après leur long voyage, ils avaient tous vraiment besoin de repos.

La ville d'Athkatla était la plus grande et la plus populeuse de l'Amn. Située au bord de la mer, une rivière la traversait en son centre. Les deux parties étaient reliées par un large pont. La cité était divisée en plusieurs quartiers bien définis : au Nord, il y avait le district du Temple, le district du Gouvernement et le district du Pont, puis au sud, les Docks, la Promenade de Waukyne, les Bas Quartiers et le district du cimetière. C'est autour d'un plat chaud, à l'auberge des Cinq Chopes, que les aventuriers se concertèrent. Il y avait avec eux les dénommés Kirinaldo et Lunisia, deux comédiens, amis d'Haer'Dalis.
- On pourrait avertir les autorités au sujet des esclavagistes, proposa Coran. Nous parviendrions plus facilement à nos fins !
- Ben voyons ! répondit Kagain. Sans preuve ils ne feront rien. Allons plutôt arranger le portrait de nos ennemis !
- Il vaut mieux être subtiles, fit le tieffelin.
- La subtilité c'est pour les crétins elfes ! s'emporta le nain.
- C'est décidé, nous passerons par la Couronne de Cuivre ! dit Saukuriel sans se préoccuper des protestations de l'autre.
- Voilà une sage décision mon corbeau, approuva le barde.
- Je suis également d'accord ! répondit Coran.
Devant tous les regards qui se posaient sur lui, Kagain finit par consentir :
- Je viens, mais vous me faites chier.
Ils se rendirent donc tous les quatre dans les Bas Quartiers. Les lieux étaient plus ou moins crasseux. En faisant le tour de la place, le groupe repéra le repaire des brigands dont l'entrée était surveillée. Plus loin, une pancarte était fixée au mur et malgré le pitoyable état de celle-ci, ils purent lire : "Auberge de la Couronne de Cuivre".
Dans le bâtiment, la bière avait accompli son œuvre et la plupart des clients étaient ivres. Au moins, l'endroit était passablement propre.
- Commençons à chercher, proposa Coran.
- Moi, je vais aller parler un peu avec l'aubergiste, dit Haer'Dalis, il nous apprendra peut-être quelque chose.
- Je viens avec toi ! annonça Saukuriel au barde.
- Moi je m'assois et je prends une bière, décida Kagain. Vous viendrez m'avertir quand vous aurez trouvé votre prêtresse.
- Quel lâcheur ! soupira l'elfe des bois. C'est bien un nain !
Il eut juste le temps de dévier la hache qui vint s'écraser au sol, sans faire de dégâts heureusement...

Pendant que Coran inspectait les lieux de ses yeux perçants, l'autre elfe et le tieffelin allèrent discuter avec les employés de la taverne. C'est l'aubergiste, un dénommé Lehtinan, qui attira leur attention. Quant ils lui avaient parlé, ce dernier leur avait proposer des services spéciaux. L'homme les avait invités à se rendre dans la partie arrière de l'auberge, où se trouvaient des filles de joie. Ou bien s'ils préféraient, assister à des combats de gladiateurs, dont la petite arène était située au sous-sol. Tout cela paraissait plutôt illégal, le passage secret devait être dans un de ses deux endroits.
Ils allèrent chercher Coran qui n'avait rien découvert de son côté et commencèrent leurs recherches dans le coin le plus attirant : celui des prostituées. Ils admirèrent les magnifiques corps des filles de joie tout en essayant de repérer une quelconque trappe ou porte cachée. N'ayant rien trouvé au bout d'une heure, ils décidèrent de se rendre à l'arène. Ils descendirent donc l'escalier qui menait au sous-sol mais en faisant semblant de s'intéresser aux combats, ils ne découvrirent rien de ce côté là non plus. Puis l'attention de Saukuriel fut attirée par le déplacement des gardes de la Couronne de Cuivre, qui amenaient les gladiateurs à l'arène ou les ramenaient avec eux. L'elfe noir fit signe à ses compagnons de venir avec lui. Suivant silencieusement un garde à quelques pas de distance, ils empruntèrent un sombre couloir. Soudain, mystérieusement, l'homme disparut alors qu'il s'était approché d'un mur. Coran se plaça à l'endroit exact où se trouvait l'autre auparavant et distingua des fentes entre les briques. En appuyant dessus, une partie du mur pivota et il retrouva dans le passage secret menant aux égouts. Ses deux compagnons le rejoignirent.

Ne connaissant pas ces souterrains et pour éviter de se perdre, les trois aventuriers suivirent de loin le garde, dont la torche se repérait facilement dans l'obscurité des tunnels. Un grognement alerta Coran qui repéra un Otyugh, un monstre vivant généralement dans des égouts et se nourrissant de déchets. Mais ce jour-là, la créature semblait avoir décidé qu'elle avait envie de chair fraîche. L'elfe des bois sortit son arc et Haer'Dalis ses épées. Saukuriel entama une incantation magique de cône de froid et le combat s'engagea. Les trois amis se débarrassèrent facilement du monstre, mais ils regrettèrent l'absence de Kagain pour les évènements à venir. Rattrapant le garde, ils le virent ouvrir un nouveau passage secret et ils se préparèrent donc à le suivre de l'autre côté.

Retour haut